Généralement, le terme dommage est synonyme de préjudice et se définit comme l’atteinte subie par une personne dans son corps. Cette rubrique, que nous avons nommée « Nos victoires » vous présente des dossiers clients qui ont été traités par le cabinet Afonso. D’un cas à un autre, les indemnisations sont très différentes, elles reposent sur l’état médical de la victime, sont niveau de handicap, la souffrance endurée, les préjudices associés : préjudice esthétique, d’agrément, scolaire, professionnel, d’établissement… À cette indemnisation, s’ajoute l’aide financière associée au besoin en aide humaine. Nos clients sont aussi bien des enfants victimes d’accident sportif ou accident de la route, que des adultes victimes d’accident du travail ou d’agression. Le point commun est malheureusement toujours le même, la gravité du dommage corporel et souvent le traumatisme crânien.

L’expertise médicale révèle les séquelles du traumatisme crânien 30 ans après

À 7 ans, Betty est percutée par un autobus sur la voie publique, la violence du choc plonge Betty dans un coma profond jusqu’au lendemain. Elle vivra pendant 30 ans avec les séquelles du traumatisme crânien sans le savoir, le corps a compensé. Malgré les années, Me Afonso obtient une indemnisation au titre de son aggravation.

Céline, 17 ans, lycéenne victime d’un accident de la route

Céline est une brillante lycéenne victime d’un accident de la route. Les expertises judiciaires sont compliquées, Céline est mal conseillée. En 2007, sa famille sollicite Me Afonso afin d’obtenir une indemnisation juste. En juin 2008, l’assureur sera condamné à verser une provision, puis un capital et une rente viagère, il fera appel. La cour d’appel accorde à Céline une indemnisation…