Pour être bien indemnisé, il est essentiel de s’adresser à un cabinet d’avocats experts dans le Droit du Dommage Corporel, ce qui est notre cas. Vous êtes ici au cabinet de Marie-Éléonore Afonso. Je suis avocate au barreau de Paris depuis 1993. Pendant 9 ans, j’ai défendu exclusivement les compagnies d’assurance. J’ai donc été formée par elles. Je connais bien leur mode de fonctionnement, leur raisonnement et leur façon d’appréhender un dossier de dommage corporel d’accident. En 1999, j’ai décidé de défendre exclusivement les victimes de dommage corporel et, début des années 2000, mes clients m’ont amenée à me spécialiser dans la défense des victimes de traumatisme crânien.

Mon quotidien consiste donc à être aux côtés des accidentés, face aux régleurs, qu’ils soient assureur ou fonds de garantie. Je travaille en tandem, avec des médecins-conseils et avec une équipe pluridisciplinaire dédiée à la défense des traumatisés crâniens, composée de neuropsychologues, ergothérapeutes, psychiatres, neuroradiologues. Nous sommes tous dévoués à la cause des personnes victimes des accidents de la vie, accidents sportifs, ou de la route, agressions…Nous sommes une équipe pugnace, combative, mobilisée et militante pour placer la victime à l’abri pour le reste de sa vie.

La médecine et le droit, un mariage indispensable au service des accidentés

Le droit du dommage corporel, c’est une matière technique, faite de médecine et de droit, il est donc important que les victimes de dommage corporel soient aidées par un avocat spécialisé dans ce domaine pour obtenir réparation et la meilleure indemnisation possible. Mon cabinet d’avocats est situé géographiquement à Paris et en région Centre, mes clients sont dans toute la France. Je me déplace pour les rencontrer à l’hôpital, au centre de rééducation et à leur domicile. Je suis présente à leur côté lors des examens médicaux et je plaide leur dossier devant les différentes juridictions françaises.

En nous confiant la défense de leurs intérêts, les victimes bénéficient de l’attention et des compétences d’une équipe d’avocats et de juristes à même d’obtenir la meilleure indemnisation. Elle pratique au quotidien le droit de la responsabilité civile, le droit des assurances, le droit pénal, le droit de la route notamment. Nous travaillons en étroite collaboration avec des médecins-conseils ayant une longue pratique médico-légale, dédié exclusivement à la défense des blessés. Ils connaissent bien la souffrance des personnes victimes de ces blessures, ils prennent le temps d’étudier précisément chaque dossier.

Nous allons vous aider à obtenir une indemnisation la plus juste possible

 

Nombreuses sont les victimes confrontées à une seconde épreuve après celle de l’accident, obtenir la réparation intégrale de leurs préjudices. La personne blessée que nous défendons ne se retrouve jamais seule face à un médecin-conseil d’assurance !

Adolescente, j’ai vécu à la suite d’un traumatisme crânien ignoré, le drame de la mort d’un être très cher. A compter de ce jour j’ai mis toute mon énergie, à mieux faire connaître les enjeux des traumatismes mal diagnostiqués et à en défendre les victimes, pour leur redonner leur dignité. A cette fin, avec un médecin conseil, qui lui aussi a vécu la même douleur, nous avons bâti le seul cabinet médico-juridique associant médecin et avocat spécialisé, qui fait de nous le spécialiste reconnu de la défense des grands traumatisés (traumatisme crânien, médullaires, grands brulés…).

Comment sont calculés nos honoraires ?

 

L’avocat est un auxiliaire de justice et ses diligences sont des prestations de service réglées par des honoraires qui doivent faire d’emblée l’objet d’une concertation avec son client pour clarifier et fixer cette question. Les critères de fixation des honoraires de l’avocat dépendent de la difficulté du dossier, du temps consacré à la défense des intérêts du client, à la spécialisation et à la notoriété de l’avocat, à ses années d’expérience professionnelle et au résultat obtenu. La convention d’honoraires est un contrat obligatoire, librement négocié entre le client et son avocat.

Quelque que soit la cause du dommage corporel (accident de la route, agression etc …), pour pouvoir être à armes égales avec un régleur, le client doit être défendu par un avocat compétent, dévoué et spécialisé en Droit du Dommage Corporel. Les régleurs travaillent avec des avocats dédiés, formés et compétents. La convention d’honoraires doit donc permettre à la victime, sans la mettre en difficulté, de rémunérer un avocat du même niveau de compétence que le régleur.

La convention d’honoraires proposée par notre cabinet prévoit deux types d’honoraires

 

  • Un honoraire de diligences établi sur la base d’un taux horaire minoré qui sera réglé, par prélèvement (autorisé par le client) sur les provisions obtenues par nos soins. Les factures émises seront présentées au régleur pour remboursement que ce soit à l’amiable ou en judiciaire (article 700 du Code de Procédure Civile).
  • Un honoraire complémentaire de résultat : il s’agit d’un pourcentage appliqué à l’indemnisation obtenue dans l’intérêt de la victime et qui, là aussi, sera réglé par prélèvement (autorisé par le client) sur l’indemnisation versée par le régleur. Selon les cas, il pourra être variable pour certains postes de préjudices, ou limité à certains postes ou dégressif.

Nos clients n’ont donc pas à faire l’avance d’honoraires : nous sommes réglés quand notre travail génère un résultat pour la victime.